Fauvettes, Rousserolles, Phragmites, Hypolaïs



Rousserolle effarvatte – La Dombes – 2017

Rousserolle effarvatte

Perchée dans la roselière, une rousserolle effarvatte nous gratifie de son chant alerte et râpeux tout à la fois. Celle-ci a été enregistrée dans la Dombes.


Rousserolle effarvatte en pleine vocalise

Rousserolle turdoïde – Miribel – 2019

Rousserolle Turdoïde

Cousine de l’effarvatte, la turdoïde d’aspect un peu plus massif, possède un chant rugueux, voire âpre. Nous pouvons l’entendre dans son milieu naturel.


Rousserolle turdoïde

Phragmite des joncs – Crête – 2019

Phragmite des joncs

Son chant peut-être confondu avec celui de la rousserolle effarvatte. Son chant est composé de sons râpeux, rêches, mais aussi de roulades flûtés. Les notes sont véloces et forment de longues strophes où peuvent se faire entendre des imitations. Le chant est assez varié et est plus musical que celui de sa cousine effarvatte.


Phragmite des joncs
Hypolaïs polyglotte -rivesaltes-Tautavel – 2015

Hypolaïs polyglotte

Chanteur ou imitateur parfois, l’hypolais polyglotte possède un chant véloce, fluide et agréable à l’oreille. Il semble hésiter en début de strophe avant de se lancer dans des phrases qui peuvent être assez longues.


Hypolaïs polyglotte dans ses oeuvres
Fauvette à tête noire – La Teyssonnière- 2020

Fauvette à tête noire

La fauvette à tête noire fait partie des chanteurs les plus illustres. Elle peut avoir un chant extrêmement inventif en début de saison. Là nous sommes en avril, le mâle tente de séduire sa belle.


Chant de fauvette à tête noire de début de saison
Fauvette grisette – Espagne 2017

Fauvette grisette

Ce n’est pas la plus musicienne des fauvettes. Son chant est constitué de courtes strophes, assez semblables. Les phrases sont bredouillées. Elle peut néanmoins incorporer à son chant des imitations d’autres oiseaux comme l’alouette des champs, le merle ou le chardonneret.


Fauvette grisette en Lozère